Orchestre Symphonique et Lyrique de Paris

Il est né d’un double désir: celui de permettre à un public peu familier des salles de concert d’écouter gratuitement de la musique symphonique, des oratorios et des extraits d’opéras dans de bonnes conditions dans des églises de la capitale et de faire se rencontrer autour de ce projet fédérateur des musiciens d’horizons divers, susceptibles de s’enrichir mutuellement. Depuis janvier l996, plus de 50 concerts ont ainsi été proposés dans des lieux différents: l'église Saint Médard, l’église Saint Marcel, l’église Sainte Anne et d’autres églises parisiennes.

L'assistance forme un public attentif, chaleureux, d’âge et d’origine sociale très diverse. Elle goûte ainsi, souvent pour la première fois, à la magie de l'orchestre symphonique et au contact direct avec les artistes, à cette musique qui, pour exister et vivre dans le cœur de chacun, doit être sans cesse réinterprétée, autrement que par le CD ou le DVD.

Le rapport direct avec les chefs d’œuvres de Mozart, Beethoven ou Tchaïkovski, complété par le souci des organisateurs d’ouvrir progressivement le répertoire à des auteurs un peu moins connus, le principe de la libre participation, qui laisse le public maître de l’aide financière qu’il veut apporter à l’organisation des concerts lors de la quête effectuée à l’entracte, le respect du cérémonial du concert, débarrassé des codes de représentations sociales laissant à la porte des salles de concert un public qui craint parfois d’y être mal accepté: voilà ce qui donne aux organisateurs et aux interprètes cette énergie et ce bonheur de créer l'événement, palpables à chacune des prestations de l'orchestre. Un lien tangible s’est ainsi créé avec ce public toujours plus nombreux et fidèle, qui a même contribué par ses dons à soutenir l'association.

Le second moteur de cette aventure réside dans le recrutement des musiciens, qu’il s’agisse des membres de l'orchestre ou des solistes invités. Les premiers peuvent se diviser sommairement en deux catégories.
Ce sont d’abord des amateurs de très bon niveau, qui constituent la majorité des cordes; étudiants, professeurs, médecins, avocats, journalistes mais aussi employés, fonctionnaires ou commerçants, ils partagent tous une véritable passion pour la musique.
Les instrumentistes à vents sont quant à eux majoritairement de jeunes étudiants dans les Conservatoires Nationaux de Région d’Ile-de-France ou au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Amener à la musique classique un public nouveau dans le cadre de concerts gratuits dans des églises de la capitale. L'apporter dans des lieux d’où elle est trop souvent absente (prisons, hôpitaux, événements culturels décalés). Rappeler combien l'orchestre symphonique est un outil caméléon, capable de jouer Mozart et Boulez, mais aussi d’accompagner des chanteurs de rocks, un des outils actuels, capable de parler la langue de notre temps en des lieux et des circonstances nouvelles qu’il nous appartient d’inventer. Et contribuer ainsi au sein des participants à l'aventure, dont le public est parti intégrante, au renforcement de ce fameux “lien social” en voie de disparition. Voilà la vocation de l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Paris.


 
 
oslp.txt · Dernière modification: 2011/10/26 18:50 par Alex
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Drupal Garland Theme for Dokuwiki